Denis C. Adams Ph.D.
Psychologue, Psychanalyste Jungien
527 rue Cherrier 
Montreal, H2L 1H2
514 691-2533denisadams@jung-montreal.com

La psychanalyse jungienne est-elle la bonne démarche pour moi ?

Quiconque ressent une souffrance intérieure et souhaite entamer une psychothérapie est en droit – et même en devoir – de se demander si l’approche du thérapeute avec qui il désire travailler est celle qui lui convient.

Faire une psychothérapie n’est pas une démarche anodine.

C’est un important investissement en temps, en énergie et en émotions susceptibles de rejaillir sur les autres aspects de la vie. Comme le dit le psychanalyste britannique Donald Winnicott, il faut « en ressentir le besoin, le vouloir, mais aussi et surtout, pouvoir le tolérer. »

La psychanalyse n’est pas pour tout le monde.

La psychanalyse est un traitement qui repose sur l’exploration de l’inconscient et non sur la mise en place d’outils destinés à régler une situation. Elle s’adresse plus particulièrement à ceux :

  • Qui souhaitent développer une compréhension plus profonde d’eux-mêmes;
  • Qui veulent donner du sens à leurs expériences;
  • Qui cherchent à comprendre leurs racines et à savoir comment leur histoire personnelle s’est déposée dans l’inconscient.

Plusieurs demandes de consultation émanent de personnes ayant déjà consulté.

Souvent, la première expérience de thérapie n’a pas été aussi satisfaisante que souhaitée : elle a certes permis de résoudre un problème particulier et d’avoir calmé la douleur immédiate, ce qui est positif.  Mais il manque une compréhension plus profonde du sens que cela a dans notre vie. Et c’est là que la psychanalyse peut jouer un rôle.

Pour autant, l’expérience n’a rien de facile. Il faut pouvoir la tolérer, psychologiquement et financièrement, il faut lui faire une place dans son agenda et dans sa vie, il faut accepter l’intensité qui vient avec un travail d’auto-examen, avec une exploration de nos zones d’ombre.

Un voyage dans l’inconscient

Comme je l’explique à mes patients en début de traitement, « nous allons monter ensemble dans un train qui va repartir en arrière dans votre vie ». Votre travail en tant qu’analysant sera de me raconter tout ce que vous voyez par la fenêtre. Certains de ces paysages vont potentiellement déranger vos émotions, vous déstabiliser. Et en tant que thérapeute, je serai amené à pointer vers des régions que vous ne voulez pas revisiter.

Pour vous aider à faire le bon choix de thérapie

Si vous souhaitez que quelqu’un vous accompagne avec des outils et des solutions accessibles pour régler rapidement une situation qui vous fait souffrir, il est peu probable que la psychanalyse soit la voie à suivre. Je vous suggère de consulter le service de référence  de l’ordre des psychologues ( www.ordrepsy.qc.ca ) pour trouver la ressource qui répondra à vos attentes.

Si, en revanche, vous êtes prêt à aller plus loin dans la connaissance de soi, si vous sentez que quelque chose se répète à votre insu ou que vous devez parler d’éléments que vous n’avez jamais confiés à personne, si vous envisagez de découvrir de qui se cache « derrière » le symptôme, alors je vous encourage à contacter un psychanalyste. Au cours d’un premier-rendez-vous, vous pourrez évaluer avec votre psychanalyste, ensemble, comment entreprendre ce voyage intérieur.

Votre psychanalyste

Assurez-vous que le professionnel avec qui vous souhaitez travailler a été formé et est certifié par un institut de psychanalyse officiel et qu’il est reconnu par ses pairs. Un thérapeute ne peut pas accompagner quelqu’un dans des zones où il n’est pas lui-même allé. Ce travail sur soi – préalable à tout travail sur les autres – est la spécificité d’un psychanalyste. C’est aussi, voire surtout, le fondement de sa pratique clinique.

Denis C. Adams, Ph.D.

Psychologue, Psychanalyste Jungien
Diplômé de l'Institut Jung de Pittsburgh
Membre de l’Ordre des Psychologues du Québec

527, rue Cherrier
Montréal, QC  H2L 1H2
Métro Sherbrooke

527 rue Cherrier
 Montreal, H2L 1H2
© Jung Montréal | Design: Jung Montréal et Autobahn Design